Le guide pratique de la colocation

Le Guide De Colocation

Vous quittez le domicile familial ? Vous allez emménager dans votre nouvel “appart” ?
Comme 31% des 18-24 ans (selon l’association Consommation logement cadre de vie), vous avez choisi la “coloc”. Économique et conviviale, la formule plaît aux étudiants.
C’est une étape excitante, mais c’est aussi un peu le saut dans l’inconnu.
Trouver le “bon” colocataire, gérer l’administratif, le budget, les règles de vie commune… beaucoup de questions se posent.
Pour vous aider, on vous a préparé un guide pour réussir votre colocation.
Pas de blabla, que du pratique promis.
C’est parti !

PS: Notre check list du déménagement parfait peut également vous intéresser.

Comment trouver le bon colocataire ?

Vous avez 3 options:

  • Votre entourage ou bouche-à-oreille

C’est la première solution qui vient à l’esprit et c’est souvent le plus simple pour trouver quelqu’un avec laquelle vous serez susceptible de bien vous entendre. Pensez à avertir vos amis et votre entourage bien en amont de votre déménagement, une opportunité peut se présenter.

  • Les réseaux sociaux

Les annonces sur vos profils personnels peuvent déboucher sur quelque chose grâce à l’effet réseau.
Le plus efficace toutefois reste les groupes Facebook. Il vous suffit de taper “colocation + votre ville” dans le moteur de recherche du réseau social.
Un conseil, ne vous contentez pas d’une phrase type “cherche coloc rapidement, budget 400€”. Il faut donner “envie” au lecteur de faire une colocation avec vous. Veillez donc à inclure dans votre annonce les aspects pratiques (budget, dates…) mais aussi quelques mots sur vous et votre personnalité.

  • Les sites spécialisés

Le gros avantage de ces plateformes est qu’elles vérifient (plus ou moins) les annonces publiées. Vous avez donc théoriquement moins de risques de tomber sur des arnaques.
On peut notamment citer le site la carte des colocs qui est gratuit et qui recense également des groupes Facebook très fournis.
Des start-ups comme Cooloc jouent un rôle de tiers de confiance en vous proposant des “matchings” automatiques avec des profils proches du vôtre.
Vous pouvez aussi envisager la location d’une chambre chez l’habitant, une autre forme de colocation. Loger au sein d’une famille peut faciliter votre intégration dans une ville où vous ne connaissez personne. Roomlala est une plateforme établie dans ce domaine.

Prendre le temps de faire connaissance avec votre futur colocataire

Colocation

Beaucoup d’étudiants se focalisent sur le logement et négligent la partie “humaine” d’une colocation. C’est un point essentiel qui peut être génial à vivre ou au contraire vous empoisonner le quotidien.
Nous avons tous un mode de vie bien à nous, nos petites habitudes…
Les conflits sur le ménage, le rangement, les soirées… peuvent vite devenir toxiques.
Il vaut mieux donc prévenir que guérir. Avant de signer un bail, échangez un maximum avec votre futur colocataire autour d’un verre ou d’un restaurant. Essayez de bien décrire votre mode de vie et vos attentes. Fumeur ou non-fumeur ? Relax ou maniaque de l’ordre ? Fêtard ou adepte du calme ? En communiquant, vous éviterez les mauvaises surprises.

Bien choisir son bail pour une colocation

Vous avez trouvé votre colocataire idéal ? Bravo, reste à présent à concrétiser votre colocation par un bail locatif.

Vous avez 2 options:

  • Un bail de colocation unique signé par tous les colocataires et le propriétaire. Attention, ici c’est le principe de solidarité qui s’applique. Concrètement, si votre colocataire ne paie plus sa part, le propriétaire est en droit de vous demander la totalité du loyer. C’est le mécanisme de la “clause de solidarité”.
  • Un contrat de location séparé pour chaque colocataire.

Soyez très rigoureux sur votre état des lieux

Il est possible que vous n’ayez jamais fait d’état des lieux auparavant. En tant qu’étudiant vous pouvez en plus apparaître comme “vulnérable” pour certains propriétaires peu scrupuleux.
Soyez donc très méticuleux. Vérifiez que tout est en bon état de fonctionnement.
Les appareils comme les lave-vaisselles, les cuisinières et les fours, les réfrigérateurs doivent être utilisables, et la plomberie doit être en bon état.
Contrôlez s’il y a des moisissures dans la cuisine et la salle de bains.
Si vous constatez que quelque chose ne va pas, prenez des photos et envoyez-les par email au propriétaire et à l’éventuelle agence immobilière.
Ce sera une preuve pour être sûr de récupérer votre caution.
Enfin, mettez bien par écrit ce que chaque colocataire apporte.

Organisez correctement votre vie commune

Choisir Coloc 1

Les bons comptes font les bons colocs.
Pour les charges (eau, électricité, abonnement internet, chauffage, gaz…), n’oubliez pas de demander au propriétaire une estimation et répartissez-vous équitablement le tout en fonction de votre consommation.
Vous pouvez utiliser l’application “Pumpkin”, très pratique pour s’envoyer de l’argent entre amis ou encore “Tricount” pour établir des comptes en commun.

Nous vous conseillons d’avoir un dossier unique où vous placerez toutes vos factures et vos reçus concernant le logement.
Vous pouvez également installer un tableau dans votre cuisine listant toutes les tâches/démarches à faire ou passer par une appli de listes “to do” comme “Microsoft to do”.

Prévoir un budget commun peut être très pratique pour éviter les désaccords financiers.
Vous pouvez lister le coût des biens en commun (produits ménagers, réparations diverses…) et prévoir une somme en fonction.

Enfin, soyez clair dès le départ sur qui fait quoi.
Établissez une liste de règles qui servira de rappel si votre coloc est un peu trop fainéant 😉

Vous avez trop d’affaires ? Pensez au box de stockage

En faisant une colocation, le logement est partagé et donc l’espace est limité.
Si vous avez besoin de place pour entreposer temporairement certains effets personnels que vous souhaitez garder, la location d’un box de stockage fera très bien l’affaire.
Il s’agit d’une solution pratique, économique et sécurisée. Vous avez accès à votre box 7 jours sur 7.
C’est par exemple très utile si vous partez dans une autre ville pour faire un stage et revenez ensuite dans votre colocation.
Vous pouvez même stocker des affaires communes et partager le coût de location avec votre colocataire. Notre guide pour bien choisir votre centre de stockage est là pour vous aider.

A vous de jouer maintenant !
Nous espérons que cet article vous sera utile.
Ces conseils feront de votre coloc une expérience sympa et sans accrocs.
Et vous, quelles astuces avez-vous pour une bonne colocation ?

Fermer le menu
×

Panier