L’éco-pâturage au sein des entreprises

environmental protection ecologie

En France, les initiatives vertes ou végétales se sont davantage développées dans les centres urbains. Cette croissance positive invite les entreprises à participer au développement de ces nouveaux enseignements.

Comment fonctionne l’éco-pâturage ?

Objectif de l’éco-pâturage est d’entretenir des espaces verts grâce aux animaux. Explications- Pratiquer l’éco-pâturage sur des espaces enherbés, consiste à faire paître des animaux herbivores comme des vaches, ânes, lapins, moutons ou chèvres, en toute liberté.

C’est une manière de prendre soin des animaux et d’éviter d’utiliser des produits polluants pour l’environnement. L’éco-pâturage est une pratique ancestrale, qui était principalement utilisée dans les campagnes. Cette dernière a laissé place aux entretiens mécaniques et chimiques du XXe siècle. Or, cette pratique ancestrale est remise au goût du jour pour le plus grand plaisir des animaux, des professionnels, des particuliers et des collectivités.

Pourquoi et comment faire de l’éco-pâturage ?

L’éco-pâturage existe depuis de nombreux siècles. Nous n’avons rien inventé ! D’ailleurs en réalisant cet article, nous avons appris que les animaux ont toujours eu un rôle « d’entretien du paysage ».

Pourquoi faire de l’éco-pâturage ?

Les individus en général et les entreprises et collectivités en particulier, prennent de plus en plus conscience de la nécessité d’agir de façon plus responsable pour protéger notre planète. Afin de réduire leur empreinte carbone et ainsi participer à la préservation de la biodiversité, les entreprises font le choix de l’éco-pâturage plutôt que la tonte mécanique et l’utilisation de produits polluants.

Comment faire de l’éco-pâturage ?

Pour réussir son projet d’éco-pâturage, il y a quelques étapes à suivre. Ce n’est pas seulement l’entretien des espaces par les animaux, mais bien d’un processus durable avec un réel impact social et environnemental.

Voici les étapes primordiales pour intégrer l’éco-pâturage au sein des entreprises :

  • Réaliser un état des lieux des parcelles
  • Définir des objectifs d’éco-pâturage
  • Sélectionner les parcelles éco-pâturables
  • Choisir l’espèce animale en adéquation (selon le terrain l’animal peut être différent)
  • Calculer le chargement
  • Adapter le plan du pâturage
  • Favoriser le bien-être animal
  • Mettre en place les équipements adéquats (abri de prairie, etc.)
  • Installer un système de sécurité pour les clôtures, adapté aux animaux
  • Mettre en place un mode de gestion adéquate
  • Établir les coûts d’investissement et de fonctionnement
  • Prendre connaissance de la réglementation administrative et sanitaire
  • Comprends tous les aspects juridiques liés à l’éco-pâturage
  • Mettre en place une stratégie de communication

Autres points positifs apportés par l’éco-pâturage au sein des entreprises :

  • L’éco-pâturage est un vecteur de lien social entre les hommes et la nature
  • Zéro déchet, zéro traitement, zéro bruit et la fertilisation est naturelle
  • Développement de la biodiversité dans les espaces verts qui accueillent un public
  • Préservation de la biodiversité en milieu urbain

Cette solution alternative à l’entretien mécanique des espaces paysagers clos en milieu urbain et périurbains, sert notamment à faire disparaître les mauvaises herbes et à limiter la pousse.

L’éco-pâturage, un concept ancestral aux multiples avantages

L’éco-pâturage sert d’abord à l’entretien d’un espace vert et limite tous les frais de gestion associés à une tonte mécanique.

Ce concept ancestral présente plusieurs autres avantages :

  1. Remplacer le bruit de la tondeuse et débroussailleuse par des animaux ! C’est moins bruyant, l’éco-pâturage supprime alors toutes sortes de nuisances sonores.
  2. Améliorer de façon durable le cadre de vie des particuliers, professionnels et collectivités.
  3. Diminuer considérablement les accidents du travail
  4. Créer des liens et des échanges plus spontanés entre les personnes.
  5. Développer davantage la biodiversité : la mise en place de l’éco- pâturage observe 3 points : la création d’un engrais naturel grâce aux déjections des animaux. Le développement positif des insectes polinisateurs, maintien de la végétation et de la prairie sur le long terme et la suppression des produits phytosanitaires.
  6. Simplifier la gestion au quotidien : en faisant appel à l’éco-pâturage et plus précisément à une entreprise locale spécialisée, on réduit fortement les coûts annuels de cette pratique et on bénéficie d’une offre complète (assurance, visites régulières, suivi d’entretien) pour une satisfaction de qualité
  7. Bénéficier de différentes solutions selon le terrain

Tous ces avantages sont de réels atouts et placent l’éco-pâturage au cœur des entreprises comme une solution économique, écologique et pédagogique.

L’éco-pâturage, une tendance écologique et économique pour les entreprises

Ce sont les deux aspects les plus importants lorsqu’on souhaite intégrer l’éco-pâturage au sein des entreprises.

Eco-pâturage, une pratique écologique

Lorsqu’on utilise un mécanisme de tonte motorisé, il est fort possible que l’on détruise des habitats naturels. Le principe de l’éco-pâturage au sein des entreprises est justement d’éviter ce genre d’incident mais pas seulement. L’éco-pâturage permet avant de ne pas polluer les sols avec divers traitements. L’utilisation des moutons, vaches ou chèvres diminue grandement les émissions de CO2 dans l’air et le rejet de déchets dans la nature. L’objectif étant de faire cohabiter nature et animaux dans un cercle vertueux.

Pour que ce système soit optimisé, il faut en amont étudier le terrain, estimer de façon précise le nombre de troupeaux à introduire, connaître la race adéquate afin que tout ce système soit régulé de façon positive et durable.

L’éco-pâturage, une pratique économique

L’éco-pâturage contribue au maintien et au bon développement des économies locales. Mettre en place ce système au sein des entreprises permet à la commune de diminuer les charges du personnel et les coûts d’acquisition et du fonctionnement du matériel.

En France, les initiatives vertes ou végétales se sont davantage développées dans les centres urbains. Cette croissance positive invite les entreprises à participer au développement de ces nouveaux enseignements. L’éco-pâturage représente une part importante dans ces nouvelles avancées écologiques. Du fait que ce principe soit novateur, économique, écologique et local.

Toutes les semaines Box à la Carte partage avec ses lecteurs des articles dédiés aux entreprises, quel que soit leur secteur professionnel. Retrouvez tous nos articles sur notre blog en ligne https://www.boxalacarte.com/blog/

A bientôt chez Box à la Carte !

×
×

Panier